PSG : Malédiction !

Le PSG en phase critique. Présentation d'une mission entre fusibles qui sautent, chance à saisir et malchance en fil rouge.


Certains ont évoqué ce mot mardi soir, lorsque Mbappé semblait s’être blessé en retombant lourdement sur son épaule après un duel perdu face au gardien de l’Uruguay. Une blessure associée à celle de Neymar qui plus tôt dans la soirée quittait ses coéquipiers auriverdes dans ce Brésil – Cameroun, après s’être blessé à l’adducteur en frappant lourdement dans les nuages. L’opposition décisive face aux Reds de Liverpool 8 jours plus tard était déjà dans toutes les têtes.

Malédiction (déf) :
Malheur auquel on semble voué par le sort

Ah cette fameuse malédiction qui touche les grands joueurs lors des grands matchs.
« Et si Neymar avait joué le match retour face au Real en 1/8 ? », « et si Motta avait été présent lors de la remontada du Barça »…et si Jean-Jacques avait été allemand ? et si ma tante en avait ?

Ce genre d’absences touchent évidemment tous les clubs, et fait partie des critères qui constituent la difficulté d’une coupe d’Europe et le mérite donc de la remporter. « Sans audace pas de gloire » comme le dirait si bien David Tepper en tentant de désarmer la bombe dans Une journée en Enfer.

Rappelez-vous ce scénario où un allemand proposait des énigmes à résoudre pour éviter de faire sauter le Parc. Sacré Jürgen…

Klopp pilotera cette bombe rouge, qui se déplacera au Parc mercredi promettant aux parisiens de passer une nuit en enfer (Salma Hayek ne devrait pas être présente pour autant). à moins que.
Si Jean-Jacques a dit (vous l’avez ?) qu’il ne savait pas s’il aurait été meilleur ou pire que ces gens, Thomas en bon allemand a l’avantage de pouvoir vérifier la chose.

Oui mais le voilà maintenant maudit ! Si Mbappé sera certainement présent (avec un bras en écharpe ?), Neymar lui sera certainement trop juste pour en découdre dans cette manche retour de ce duel de techniciens teutons.

Espérons pour Tuchel que les hommes d’outre-Manche ne survolent que celle-ci.

Quand l’heure d’Edi sonne, sonne, sonne

S’il est naturel de regretter de ne pas pouvoir déployer toutes ses armes, il ne faut pas oublier que les forces en présence sont conséquentes, et quelles forces !

Edinson Cavani, laissé sur le banc à Naples, la pièce amovible semble-t-il du trio de vedettes dont dispose le PSG.
Celui qu’on sort lorsqu’il faut faire un choix après l’expulsion de Kimpembé en première mi-temps face à l’OL.
Celui qui est pris en grippe par les médias depuis le début de la saison (à l’instar d’un Falcao qui serait devenu nul le temps d’un Eté), pointant tantôt son inefficacité, tantôt sa mésentente (sportive ? extra sportive ?) avec le duo Neymar-Mbappé.
Voilà qu’on doute du talent de Cavani maintenant. Lui, le recordman de buts du PSG, lui le meilleur buteur du dernier championnat. Le titre en coupe du Monde serait-il monté à la tête de certains ?
« Et si Cavani avait été là contre la France en ¼ de finale du Mondial ? »
Malédiction ! ou Chatadédé c’est selon.

L’uruguayen qui était décrié avant son triplé à Monaco semblait tout à coup regagner du crédit grâce à cette performance sur le rocher. Il arborait pourtant des statistiques convenables avant ce match avec 5 buts en 7 matchs de L1 et 1 but en 4 matchs de C1.
Présentant aujourd’hui le deuxième meilleur ratio de buts en Ligue 1 derrière Mbappé, avec 8 buts en 8 matchs, et tout ça malgré une stat incroyable mais vraie : Paris n'a réussi que 13 centres dans le jeu en Ligue 1 2018/19, moins que toute autre équipe (Statistiques Opta).
Un fait pour le moins handicapant pour le style de buteur qu’est Cavani, friand de ballons en profondeur, de têtes et de reprises de volées.


Un buteur qui s’est mué en meneur de jeu et a bien failli offrir l’égalisation à sa sélection en fin de match ce mardi contre la France (ballon mal exploité par son coéquipier seul dans la surface), pendant que ses compères d’attaque en club se blessaient tour à tour.

Coïncidences ?
Est-ce donc une malédiction au sens de la malchance, une fatalité que subirait Paris ou bien s’agirait-il plutôt d’une malédiction au sens littéraire ?

Malédiction : LITTÉRAIRE Paroles par lesquelles on souhaite du mal à qqn en appelant sur lui la colère de Dieu. Proférer une malédiction contre qqn (maudire)

Y-aurait-il eu une sorte de Karma Charrua ? Les experts se pencheront dessus.

Edinson Cavani a beau avoir un certain côté mystique il n’est pour autant ni sorcier, ni mauvais esprit.
Quoiqu’il en soi il bénéficie probablement de l’opportunité rêvée de repréciser son statut au sein de cette équipe et son club.

Ce qui peut s’avérer être un tournant dans sa saison passera par une première étape de confirmation de sa forme dès demain avec la réception de Toulouse, puis par ce sommet tant attendu, ces 90 minutes pour vivre mercredi 28 Novembre à 21h. (à moins qu’un Neymar survivor débarque au dernier moment en gueulant «Yippee-Ki-Yay»).


Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Video
Audio