#JUVATM : Comment la Juve doit-elle aborder ce match retour de Ligue des Champions ?

Battus 2–0 au Wanda Metropolitano, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo peuvent renverser la tendance et se hisser en 1/4 de finale. À condition de bien s’y prendre…


Le match aller nous avait offert un duel serré entre deux prétendants à la victoire finale dans cette prestigieuse compétition européenne. Dès la neuvième minute de jeu, Cristiano Ronaldo, qui peine à être décisif en Ligue des Champions (1 but en 6 matchs), envoie un missile arrêté par Oblak. Un quart d’heure plus tard, Griezmann lui répond, sur coup franc également, mais le ballon est repoussé par Szczesny. Le français qui, au retour des vestiaires, ne passe pas loin s’ouvrir la marque avec un lob qui finit sur la transversale. Gímenez, à la 77e, et Godín, à la 83e, permettront finalement aux Colchoneros de s’imposer à domicile, en marquant tous deux sur une phase de coup de pied arrêté. Si les hommes de Diego Simeone ont un pied en 1/4, rien n’est fait.

Miser sur ses armes offensives

Cristiano Ronaldo – Mario Mandzukic – Paulo Dybala. Le trio d’attaque turinois et aligné par Massimiliano Allegri avait cruellement manqué d’efficacité. 2 tirs cadrés sur 14 tentatives, bien trop insuffisant pour des joueurs habitués à faire trembler les filets adverses. C’est dire que face à une charnière uruguayenne solide défensivement et habile face au but, la tâche est rendu plus compliquée. Un défi néanmoins possible à relever pour la Juventus qui compte, en autre dans son attaque, un quintuple ballon d’or, un buteur en finale de Coupe du Monde et le dernier meilleur buteur du championnat d’Italie.

Si Ronaldo n’a pas eu de réussite à l’aller, ses coéquipiers ou lui-même devront s’efforcer à être réalistes s’ils ne veulent pas se faire sortir au même stade de la compétition que le Real Madrid, triple tenant du titre, ou encore du Paris Saint-Germain, plus habitué du fait…

Ne pas se laisser surprendre

L’Atletico Madrid avait rangé son bus pour proposer 90 minutes de vrai jeu le 20 février dernier. Un système de jeu qui ne sera probablement pas reproduit au Juventus Stadium. Diego Simeone, adepte de la provocation, à l’image du geste déplacé dont il avait été l’auteur au match aller, en guise de célébration suite au but de son capitaine Diego Godín, qui scellait presque définitivement l’issue de la rencontre, devrait ordonner à ses joueurs de miser sur une défense compacte. Toutefois, Antoine Griezmann peut surgir à n’importe quel moment. Une contre-attaque éclair peut crucifier la Juventus. La vigilance sera de mise.

Composé de Miralem Pjanic, Blaise Matuidi et Rodrigo Bentancur (Sami Khedira toujours absent des terrains après une opération cardiaque), le milieu de terrain de la Juve a un rôle clé. Rassurer sa défense et délivrer des passes décisives en direction de l’attaque, c’est de cette manière que la Vieille Dame pourra espérer marquer deux buts et croire en une qualification. Toujours invaincus en championnat (27J, 24V-3N), les Noirs et Blancs faisaient partie des favoris cette saison pour soulever la Coupe aux grandes oreilles. A eux de ne pas décevoir leurs supporters qui attendent forcément mieux qu’un huitième de finale de Ligue des Champions.

Réponse ce mardi 12 mars, à 21h, au Juventus Stadium (Italie), pour ce huitième de finale retour entre la Juventus et l’Atletico Madrid.

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Video
Audio