La rage amiénoise


Le choc de l'année pour Amiens avait lieu hier, où les hockeyeurs picards affrontaient les premiers du classement, les brûleurs de loups de Grenoble.

Après une cruelle défaite en prolongations contre Rouen le 5 décembre, les gothiques avaient faim de victoire, contre des grenoblois, leader avec les rouennais.

Dans un Coliseum quasi plein, Amiens a battu Grenoble, au terme d'une rencontre folle.


Le PowerPlay leur a été cruel

Le début du match a été dominé par les brûleurs de loups, qui ont su prendre l'avantage par l'intermédiaire de Joel Champagne (8:15), assisté par David Rodman et Alexandre Giroux. Ce but survient pendant une période de supériorité numérique (PowerPlay), suite à la suspension de 2 minutes du défenseur amiénois Romain Bault (7:11).

Les grenoblois ont mis un second but cinq minutes plus tard, marqué par Bostjan Golicic, aidé d'A.Giroux (13:47).

Les amiénois n'y sont pas, et avec le gros travail de leur gardien Louis Savoye, reviennent petit à petit. Après l'expulsion temporaire du premier marqueur grenoblois (17:03), Janne Laakkonen réduit la marque, grâce au travail de Mario-Valery Trabucco et Anze Kuralt (17:17).

La première période se finit, sur ce score de 2-1 pour les visiteurs, mais le Coliseum en feu, pousse ses joueurs, qui vont montrer un tout autre visage pour le reste du fin.


Les amiénois reviennent fortement en seconde période

La seconde période débute et les joueurs amiénois et leurs supporteurs sont survolés. Les hockeyeurs dominent, et trouvent le fond des filets. Anze Kuralt égalise, aidé par Laakkonen et Trabucco (7:45).

Les grenoblois sont pris au cou, mais concrétisent les failles de la défense amiénoise. Encore une fois en supériorité numérique après la suspension de Tommy Giroux (14:49), Champagne redonne l'avantage aux visiteurs, assisté de Rodman et de Kyle Hardy, sous les sifflets du Coliseum, hostile envers leur ancien joueur (15:02). Le canadien marque un doublé mais lui et son équipe n'ont pas gardés l'avantage longtemps. 

 C'est le passeur Laakkonen qui se transforme en buteur, aidé une nouvelle fois par Trabucco et Kuralt (17:17). 

Les amiénois reviennent à 3-3 et ont l'envie, l'envie de gagner ce choc important pour le suite de la saison.


Une dernière période intense

La troisième et dernière période débute, les joueurs à domicile sont survoltés, et Bault marque, grâce aux passes de T.Giroux et de Philippe Halley (4:02). Les amiénois mènent pour la première fois, mais, comme leurs adversaires en seconde période, il ne vont pas garder cet avantage.

En effet, 1 minute et 36 secondes plus tard, Hardy égalise pour les isérois, grâce à l'offensive de Vincent Kara et Guillaume Leclerc (5:38) et sous la bronca des supporters picards.

Le dernier quart d'heure de jeu est très rythmé, le palet passe d'équipe en équipe, mais les picards dominent, et ça marche.

Kuralt score tout seul (8:53), encore une fois dans une supériorité numérique, après l'exclusion de Pierre-Charles Hordelalay (7:20). Le Coliseum exulte.

Les picards dominent, et vont défendre pendant les dix dernières minutes. Malgré la sortie des buts du gardien grenoblois Antoine Bonvalot lors des dernières minutes, et  une dernière offensive iséroise, Amiens gagne ce choc 5-4, qui booste l'équipe et qui est de bon présage pour le reste de la saison.


Et pour la suite ?

Les gothiques pointent à la 5e place, synonyme de Play-Offs, tandis que Grenoble reste à la première place, à l'égalité avec Rouen.

Prochain rendez-vous pour les deux équipes : un déplacement à Angers pour Amiens le 23 décembre, alors que Grenoble va recevoir Gap le même jour.


Crédits photos : La Gazette des Sports

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Captcha!
Retour à
Se connecter
Format de votre post
Poll
Article
Interview
Video