A quoi pourrait ressembler la grille en 2018 ?

Beaucoup de pilotes arrivent en fin de contrat à l'issue de la saison 2017, et pas des moindres : Vettel, Alonso, Raikkonen, Bottas et bien d'autres ont un avenir incertain. On fait le tour des éventualités possibles suivant les mouvements de chacun.


La dernière saison de Fernando Alonso en F1 ?

Le double champion du monde a déclaré il y'a une semaine au Canada qu'il quitterait McLaren-Honda si l'écurie de Woking ne parvenait pas à lui fournir une voiture (un moteur surtout) qui joue la gagne avant septembre. Autrement dit, Alonso va quitter McLaren sauf miracle, ou si l'écurie britannique choisi de rompre son contrat avec Honda pour revenir avec le V6 hybride de Mercedes. Mais pour aller où ? Il n'y a que deux écuries à l'heure actuelle qui peut lui faire gagner une troisième couronne mondiale : Mercedes ou Ferrari. Entre les deux, la probabilité serait plus forte pour que le taureau des Asturies rejoigne la firme à l'étoile. Toto Wolff avait avoué  à la presse espagnole avoir étudié la candidature d'Alonso suite à la retraite surprise de Nico Rosberg, qui reste une valeur sûre. Niki Lauda président non-exécutif de Mercedes ainsi que le grand patron, Dieter Zetsche n'ont aussi jamais caché leur admiration pour Alonso. Tout dépendra du résultat final : si Mercedes remporte le championnat constructeur, l'écurie conservera probablement sa paire de pilote. Sinon, elle pourrait laisser Bottas de côté afin de reconquérir le titre avec le duo électrique Hamilton/Alonso. 

On voit mal en revanche un retour du natif d'Oviedo chez Ferrari, sauf si Vettel serait tenté d'aller se mesurer à Hamiton chez Mercedes, ce qui paraît peu plausible.

La dernière option, en F1, serait un énième retour chez Renault, mais l'écurie tricolore a été honnête : elle ne pourra pas satisfaire les attentes d'Alonso en 2018. 

Si Nando' ne trouve aucun baquet compétitif pour la saison prochaine, il pourrait se laisser tenter par une saison complète en IndyCar Series. Le pilote espagnol a adoré l'atmosphère des 500 Miles d'Indianapolis et l'ambiance générale de la discipline, et l'intéressé n'a pas démenti les rumeurs l'envoyant de l'autre côté de l'Atlantique en 2018. Son bain de foule à Montréal suite à un nouvel abandon à deux tours de la fin ressemblait quelque peu à des adieux...



Ferrari va t-elle une nouvelle fois prolonger Raikkonen ?

Ferrari va jouer un rôle clé lors du marché des transferts : si elle prolonge son champion de 2007, il n'y aura pas le jeu des chaises musicales. Cela fait 3 ans maintenant que la Scuderia prolonge d'une année à chaque fois le contrat du pilote finlandais. Raikkonen et Vettel forme une association qui fonctionne bien, les deux pilotes sont amis et discrets en dehors des circuits. Et après la pole position de Iceman à Monaco il est possible que Ferrari envisage de reconduire l'expérimenté finlandais (37 ans).

Si elle décide à l'inverse d'envoyer Raikkonen à la retraite, il y'aura du mouvement et beaucoup de prétendants pour un baquet qui serait très convoité. Perez, Ricciardo, Verstappen, Sainz ou Hulkenberg, voici les pilotes que pourrait cibler la Scuderia pour remplacer le finlandais. On voit mal Verstappen ou Sainz, que Red Bull veut conserver dans sa filière à tout prix, aller du côté de Maranello. En revanche, les origines italiennes de Daniel Ricciardo, ami et ancien équipier de Vettel pourrait faire de lui le candidat le plus sérieux avec Sergio Perez, qui fait l'objet de plusieurs rumeurs l'envoyant chez les Rouges en 2018. Enfin, Nico Hulkenberg vient de s'engager dans le projet de Renault donc il y'a peu de chance de le voir chez Ferrari. 

La dernière option de la Scuderia serait de miser sur son jeune talent issu de son académie, le monégasque Charles Leclerc, champion du GP3 en 2016 et étincelant en F2, auteur notamment d'une folle remontée à Bahrain. 


En clair, le marché des transferts est très actif lorsque des places se libèrent par le haut. Si Ferrari engage Ricciardo par exemple, l'espagnol Carlos Sainz sera probablement promu chez Red Bull, ce qui obligerait Toro Rosso à lancer un jeune pilote de la fillière Red Bull dans le grand bain, on pense notamment au jeune français Pierre Gasly. Voir deux si l'écurie italienne choisi de ne pas conserver Daniil Kvyat.



Quid de Renault ?

Jolyon Palmer va t-il réussir à finir la saison chez l'écurie tricolore ? Le britannique est dans l'obligation de délivrer des résultats s'il veut garder son baquet. Renault se doit d'avoir deux pilotes compétitifs si elle veut atteindre son objectif, à savoir la 5ème place au championnat constructeur. Renault occupe actuellement la 7ème place avec 18 points, tous inscrits par Hulkenberg, mais à seulement 11 unités de Toro Rosso, 5ème. 

Il ne serait pas impossible de revoir le polonais Robert Kubica en F1, pour remplacer Palmer. Il a récemment déclaré que les tests qu'il avait effectué avec Renault à Valence n'étaient pas qu'un simple roulage, il a clairement énoncé son désir de revenir en F1, et pourquoi pas dès cette année ? Alan Permane, membre de Renault, qui a supervisé les tests de Kubica, a encensé le polonais qui n'a rien perdu de son talent et de sa vitesse selon lui. 

En résumé

Le constat est le même chaque année : le jeu des chaises musicales à l'inter saison a lieu lorsque les places se libèrent dans les écuries de pointe. Il est fort probable que Mercedes conserve sa paire de pilote la saison prochaine. La situation est plus instable chez Ferrari en revanche avec une potentielle retraite de Kimi Raikkonen. 

Hypothèse de ce à quoi pourrait ressembler la grille en 2018 : 

Mercedes : Lewis Hamilton / Valtteri Bottas ou Fernando Alonso.

Ferrari : Sebastian Vettel / Daniel Ricciardo ou Sergio Perez.

Red Bul : Max Verstappen / Carlos Sainz.

Force India : Esteban Ocon / Sergio Perez ou Pascal Wehrlein si le méxicain file vers Maranello.

Williams : Lance Stroll / Pastor Maldonado (laissez moi rêver d'un tel duo) ou plus sérieusement retour de Valtteri Bottas si Mercedes choisi d'aligner Alonso avec Hamilton.

Renault : Nico Hulkenberg / Robert Kubica.

Toro Rosso : Daniil Kvyat / Pierre Gasly (Rookie).

Haas : Romain Grosjean / Kevin Magnussen.

McLaren : Stoffel Vandoorne / Fernando Alonso ou Jenson Button si départ vers Mercedes ou en IndyCar de l'Ibère. 

Sauber : Marcus Ericsson / Pascal Wehrlein.

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Captcha!
Retour à
Se connecter
Format de votre post
Poll
Article
Interview
Video