L’exercice physique


Vos exercices sont-ils bien réalisés ? Pensez-vous en retirer les bénéfices espérés ?

Car si l’on part du principe qu’un exercice bien fait peut améliorer les performances, on doit aussi admettre que le même exercice mal fait diminue les performances ou provoque des blessures. A la question : peut-on mal faire des exercices physiques? La réponse est oui. Et c’est précisément ce qui se passe pour beaucoup de sportifs.

Voyons cela de plus près !

D’un point de vue physiologique

Depuis l’enfance, notre cerveau développe un ensemble de mouvements basiques ou plus complexes appelés schéma moteur. Ces schémas moteurs sont analogues à des programmes informatiques. Le but étant que le système fonctionne de la façon la plus fluide et la plus efficace possible.

Cependant, tout nouveau mouvement entraine la création d’un nouveau schéma moteur. Et tant qu’à en créer un, autant le faire dans le respect de notre intégrité physique. Notre corps dispose d’un axe postural, une colonne vertébrale partant de la tête et descendant jusqu’au bassin.

Dans la perspective où le nouveau mouvement serait établi dans une mauvaise posture, on programme un schéma moteur inefficace. Un peu comme si vous changiez de vielles rames en bois pour des rames en carbone sur une barque déjà percée… Au bout de quelques temps votre barque finira tout de même par couler. Il en va de même avec votre corps mais dans ce cas, le problème de flottaison sera remplacé par des problèmes de dos ou des blessures plus graves. Ces blessures étant la conséquence de tensions excessives supportées par certaines zones d’une chaîne musculaire.

Lorsque les tensions deviennent trop importantes, le corps émet un signal d’alarme : l’inflammation, la contracture, ou la déchirure des zones en surcharge en sont les conséquences. Il est de ce fait indispensable de comprendre le principe d’une posture correcte avant d’entreprendre des exercices physiques au risque d’enregistrer des schémas préjudiciables à votre santé. C’est la manière la plus sûre de voir s’installer une contracture ou une tendinite alors même que vous avez l’intention de tout faire pour vous entraîner correctement et limiter l’apparition de telle blessure.

Notre train inférieur est relié au train supérieur sur une jonction stabilisatrice : le bassin. A la fois stable et mobile, il est également le lieu de transmission des forces produites par le mouvement au reste du corps.

En permettant de rééquilibrer l’ensemble du corps, les bras en course à pied ou les jambes en natation jouent un rôle important lors de chaque action de propulsion. Ainsi, essayez de courir avec les bras attachés et vous comprendrez l’importance de vos bras pour rester en équilibre.

Cette ceinture scapulaire (épaules, omoplates, clavicules) doit, elle aussi, être stable et mobile afin de permettre une meilleure transmission des forces du tronc vers les bras et des bras vers le tronc et le bassin.

Maintenant que vous comprenez mieux l’importance d’un travail de gainage.

Nous verrons comment planifier les exercices appropriés au gainage.

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Captcha!
Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Interview
Video