La fin d’un hiver historique


Fabien Saguez, Directeur technique national du ski, avait fixé en début d’hiver l’objectif symbolique de 100 podiums pour l’ensemble des disciplines de ski. Cet objectif a été dépassé, et même surpassé, puisque les Français sont montés 127 fois sur la boîte !

On le sait l’équipe de France de ski ne cesse de progresser chaque année et cet hiver n’a pas fait exception, au contraire ! 127 podiums, un record pour les tricolores ! Sur ce total impressionnant, ce sont les biathlètes qui réussissent à monter le plus de fois sur la boîte (37 podiums). Suivent ensuite le ski freestyle (31) et le ski alpin (28).
Le biathlon a donc été le sport phare cette année pour l’équipe de France. Nous en avons parlé a de nombreuses reprises sur ce site. Ces bons résultats sont notamment du fait des deux leaders de cette équipe : Marie Dorin-Habert et Martin Fourcade. Multi-médaillés aux mondiaux, ils ont donné une nouvelle envergure à l’équipe de France, qui n’a plus à rougir face aux autres nations fortes. Martin Fourcade a également décroché son 5e gros globe consécutif, mais aussi les 4 petits globes des spécialités (individuel, sprint, poursuite, mass-start).
Derrière, le ski freestyle a été un grand pourvoyeur de podiums pour les Français, et cela grâce notamment à l’étendue des disciplines. En effet, le terme regroupe principalement le skicross, le halfpipe ou encore le ski de bosses. Et sur les deux premières nommées, la France a remporté un globe avec Jean-Frederic Chappuis – déjà champion olympique de skicross – et Kévin Rolland – médaillé de bronze à Sotchi. Toujours en skicross, nous pouvons rajouter la 3e place de la coupe du monde pour Alizée Baron, qui confirme ses bonnes performances. Enfin, bien qu’il n’y ait pas de globe final, le ski de bosses français n’a pas été ridicule, loin de là. Perrine Laffont (17 ans !) et Ben Cavet montent sur la troisième marche du général de la coupe du monde. Tout en sachant qu’Anthony Benna a connu une saison compliqué alors qu’il est champion du monde en titre.

Le ski alpin monte en puissance  

Emmenés par un très bon Alexis Pinturault – qui a connu une fin de saison exceptionnelle – l’équipe de France masculine de ski alpin a réalisé un hiver de toute beauté puisque 9 skieurs sont montés sur la boite, un record ! Néanmoins, ce bilan est contrasté par la performance des skieuses françaises qui peinent à retrouver les premières places, à l’image de Tessa Worley, normalement capable de monter sur le podium de chaque géant. Quelques jeunes femmes tentent de se faire leur place au sein du collectif mais le groupe de descente reste très loin des meilleures. Voilà un point qu’il faudra améliorer l’an prochain.
Même constat, ou presque, pour le ski de fond avec un hiver historique et 14 podiums ! Et c’est notamment les sprinters et la « team poney » qui s’est révélée au grand public cette année, avec la victoire de Baptiste Gros. Maurice Magnificat a également remporté un 15 km classique (inédit pour l’équipe de France !) et un 15 km libre. En revanche, le fond féminin, en constante progression ces dernières années a connu un coup d’arrêt. Célia Aymonier a rejoint le biathlon alors qu’Aurore Jean est devenue maman. Coraline Hugue et Anouk Faivre-Picon ont manqué d’émulation cette année et il n’y avait même pas de relais engagé lors des différentes coupes du monde. Une déception.

Le globe pour Vaultier, dur dur pour le combiné

Le « cousin » du skicross, le snowboardcross a également sacré un Français : Pierre Vaultier. Le champion olympique a fait le boulot tout au long de l’hiver pour décrocher le 4e globe de sa carrière grâce à une très bonne régularité. Côté féminin, les Françaises décrochent de belles places d’honneur puisque Chloe Trespeuch prend la 4e place du général et Nelly Moenne-Loccoz la 5e. Le snowboard français a obtenu 16 podiums cette hiver, en grande partie grâce au cross, puisque l’alpin est quasiment délaissé côté tricolore alors que les Américains ont la part belle en freestyle, même si Sophie Rodriguez et Mirabelle Thovez se battent régulièrement aux avant-postes.

Pour terminer ce bilan, on notera les difficultés pour le combiné nordique français qui doit survivre à aux retraites de Sébastien Lacroix et surtout de Jason Lamy-Chappuis. Les deux rescapés de la bande François Braud et Maxime Laheurte ont décroché l’unique podium en team sprint, mais derrière la relève se fait attendre et les jeunes devront travailler dur pour se mettre au niveau de la coupe du monde. Enfin, le saut à ski confirme ses difficultés. Colline Mattel ne semble plus retrouver son niveau lui permettant d’accrocher les podiums et chez les hommes la densité devant est trop forte pour nos sauteurs français. Néanmoins, les jeunes sauteurs français semblent se montrer de plus en plus lors des compétitions de jeunes. De bonne augure pour une équipe de France de ski aux résultats historiques.

Légende : Le triplé français aux JO de Sotchi en skicross. © LCI

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Captcha!
Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Interview
Video