Bilan de la saison régulière 2016-2017 des Raptors de Toronto :

La saison 2015-2016 des Raptors de Toronto fut en tout point historique avec des records à gogo et une défaite en Finale de Conférence Est face au futur Champion NBA Cleveland. On n’en attendait donc pas moins pour cette saison 2016-2017.


Joueur Clé :

1er juillet 2016 ; c’est maintenant officiel, l’arrière star des Raptors DeMar DeRozan, a prolongé son contrat avec la franchise canadienne pour 5 ans et un montant record de plus de 139 millions de dollars. Logique tant la saison du Californien aura été exceptionnelle (23pts/4pass/m) mais cela va lui donner une pression supplémentaire. Il devra vite justifier cette somme auprès de ses dirigeants et des supporters. Chose qu’il fera dès le début de saison en égalant Michael Jordan en marquant plus de 30 points sur les cinq premiers matchs d’une saison ! Le 28 décembre 2016, il devient le meilleur marqueur de l’histoire des Raptors de Toronto.

Il faudra donc compter sur lui ainsi que sur son acolyte Kyle Lowry pour mettre à nouveau à mal les défenses adverses !


L’effectif 2016-2017 :

Pour cette nouvelle saison, on ne change pas une équipe qui gagne. L’effectif n’a quasiment pas changé par rapport à l’année dernière avec uniquement le départ de Bismack Byombo remplacé numériquement par Jared Sullinger. Ce dernier sera ensuite échangé pour P.J. Tucker.

Meneurs : Kyle Lowry, Cory Joseph, Delon Wright, Fred VanVleet

Arrières : DeMar DeRozan, Norman Powell, Brady Heslip

Ailliers shooteurs : DeMarre Caroll, Terrence, Ross, Bruno Caboclo

Ailliers forts :Jared Sullinger , Patrick Petterson, Pascal Siakam, Jorod Uthoff

Pivots : Jonas Valanciunas, Jakob Poetl, Lucas Nogueira

Au cours de la saison :

  • Terence Ross a été échangé pour Serge Ibaka
  • P.J. Tucker fait son retour au Canada en échange de Jared Sullinger

Résumé de la Saison Régulière :

Les fans des Raptors ont vécu une drôle de saison. En effet, il fallait avoir l’estomac bien accroché alors que les résultats de Dwane Casey ont connu les montagnes russes, chose à laquelle on était peu habitué lors du précédent exercice.

Les trois premiers mois annonçaient une saison tranquille, sur de meilleures bases encore que celles de 2015. 22 victoires pour 10 défaites en 2016 contre 20 victoires pour 13 défaites entre octobre et décembre de la saison précédente, on pouvait oser croire que la dernière campagne avait lancé nos grands Dinos dans un rythme sans précédent. Mais la nouvelle année nous a vite fait déchanter.

8 victoires pour 9 défaites (dont 5 d’affiler) en janvier avec seulement 2 victoires en déplacement et il n’en fallait pas moins pour casser cette bonne dynamique et plonger le groupe dans le doute.

Entre les mauvais choix de coach Casey, et les débuts de matchs catastrophiques à répétition, le mois de février fut tout aussi compliqué à gérer avec seulement 6 victoires sur 11 joués. Et comme si cela ne suffisait pas, les Raptors perdent à la fin du mois leur joueur vedette pendant le All-Star Break Kyle Lowry annoncé OUT jusqu’au Play-Off.. (Plus d’infos ici: https://raptorsfranceblog.wordpress.com/2017/03/31/lowry-sest-blesse-catastrophe-pour-les-raptors-ou-simple-incident-dans-la-saison/ )

La chute était terrible. Privé de leur Meneur et voyant l’ennemie de Boston leur passer devant au classement, et même Washington, DeMar DeRozan ne pouvait pas choisir meilleur moment pour briller et permettre à la franchise de finir en beauté les mois de mars et avril avec 15 victoires et 7 défaites leur permettant ainsi de finir la saison régulière 3ème à égalité avec Cleveland alors dépassé par les Celtics.

C’est avec un bilan de 51 victoires pour 31 défaites que la saison régulière des Raptors de Toronto se termine donc, avec des hauts et des bas, avant de rencontrer au 1er tour des Play-Off les Bucks de Milwaukee.

Cependant, le gros problème de la saison aura sans nul doute été les débuts de matchs systématiquement ratés de Toronto que Dwane Casey ne peut expliquer :

« C’est notre plus gros mystère. J’ai toujours dit que ça nous compliquait la tâche. J’aime le fait que nous aurons à nous battre, mais amorçons plutôt ce combat dès le premier quart. C’est difficile sur le corps et ce n’est pas la meilleure façon de faire, de travailler à effacer un retard. Nous avons tout essayé et il n’y a aucune statistique constante ou aucune raison apparente, a fait savoir l’entraîneur-chef. C’est comme si c’était dans notre ADN. De lents départs et de bonnes fins de parties»

Bilan des stats de la saison (moyenne Points-Passes décisives/matchs) :

DeMar DeRozan : MJ : 74 / Pts : 27.3 / PD : 3.9

Kyle Lowry : MJ : 60 / Pts : 22.4 / PD : 7.0

Serge Ibaka : MJ : 23 / Pts : 14.2 / PD : 0.7

Jonas Valanciunas : MJ : 80 / Pts : 12.0 / PD : 0.7

Terrence Ross : MJ : 54 / Pts : 10 .4 / PD : 0.8

Cory Joseph : MJ : 80 / Pts : 9.2 / PD : 3.3

DeMarre Carroll : MJ : 72 / Pts : 8.9 / PD : 1.0

Norman Powell : MJ : 76 / Pts : 8.4 / PD : 1.1

Patrick Patterson : MJ : 65 / Pts : 6.8 / PD : 1.2

P.J. Tuckerr : MJ : 24 / Pts : 5.8 / PD : 1.1

Delon Wright : MJ : 27 / Pts : 5.6 / PD : 2.1

Lucas Nogueira : MJ : 57 / Pts : 4.4 / PD : 0.7

Pascal Siakam : MJ : 55 / Pts : 4.2 / PD : 0.3

Jared Sullinger : MJ : 11 / Pts : 3.4 / PD : 0.2

Jakob Poetl : MJ : 54 / Pts : 3.1 / PD : 0.2

Fred VanVleet : MJ : 37 / Pts : 2.9 / PD : 0.9

Bruno Caboclo : MJ : 9 / Pts : 1.6 / PD : 0.4

MJ : Matchs Joués

Pts : Points

PD : Passes Décisives

Vers une prolongation de Kyle Lowry and co ?

La saison régulière étant terminée, le dossier brûlant de cet été sera sans conteste la prolongation du contrat du Meneur des Raptors, Kyle Lowry ! Auteur de sa plus belle saison en terme de statistiques (points + assists), le All Star aura son mot à dire dans les négociations si les dirigeants canadiens veulent le conserver. Et il faudra sortir le chéquier pour retrouver au Air Canada Center le duo Derozan/Lowry qui nous fait tant rêver depuis cinq ans ! Au vu de la complicité avec DeMar et le contrat longue durée qu’il a signé l’été dernier, on peut se permettre de croire qu’il rempilera lui aussi du côté de Toronto. Mais il faudra aussi surveiller de près les performances de l’équipe durant les Play-Off. Une raclée dans les deux premiers tours ou un bon parcours identique ou presque à celui de l’année dernière pourrait aussi pousser l’un des meilleurs Meneurs de la NBA au départ.

En plus de la vedette américaine, ce sont aussi des joueurs majeurs comme Serge Ibaka, Patrick Patterson ou encore P.J. qui se retrouveront agents libres après les Play-Off. L’été s’annonce mouvementé et le visage de l’effectif incertain pour la saison 2017-2018.

Affaires à suivre donc…

Article publié pour le blog Raptors France:

Comments 0

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

Pas encore inscrit ?
S'inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Retour à
Se connecter

S'inscrire

Captcha!
Retour à
Se connecter
Format de votre post
Article
Interview
Video